Historique

Association de loi 1901, l’APPAC, Association pour la Promotion du Patrimoine d’An2-bazouges-4-mintrain et de son Canton est crée en 1982 à l’initiative d’Hubert Leray pour répondre à un besoin urgent. La prison d’Antrain, l’un des bâtiments emblématique du patrimoine local est alors menacée d’effondrement. Malgré tous les efforts déployés, ce bâtiment reste encore aujourd’hui dans son état de ruine. Mais de nombreux autres comme le Portail de Martigné sont restaurés et remis en valeur grâce aux actions de l’association.

L’APPAC deviendra, quelques années plus tard, l’Association pour la Promotion du Patrimoine de l’Antrainais et du Bazougeais, mais gardera son sigle déjà bien connu de tous.

Jusqu’en 1985, l’association, née à Antrain dans le pays de Fougères, agissait sur le seul chef-lieu du canton. Son action s’est ensuite étendue à la commune voisine : Tremblay, puis aux 8 autres communes du canton (Bazouges-La-Pérouse, Chauvigné, La Fontenelle, Marcillé-Raoul, Noyal-sous-Bazouges, Rimou, Saint-Ouen-la-Rouërie et Saint-Rémy-du-Plain).

En 1991, soit 10 ans après sa création, l’APPAC compte près de 80 adhérents. Aujourd’hui encore la mobilisation est grande pour sauvegarder et transmettre un patrimoine toujours plus menacé.

En 2004, Eric Arribard est élu nouveau président de l’APPAC.

Aujourd’hui, l’APPAC s’étend sur le territoire de Couesnon Marches de Bretagne, son nom a quelque peu changé, devenant l’Association pour la Promotion du Patrimoine de l’Antrainais et du Coglais, qui compte à présent plus de quatre-vingt-dix adhérents.